Maritime News Spain

Combien coûte un bateau ?

 

L’achat d’un bateau, quel que soit son type (voilier, yacht, bateau de plaisance, dériveur, catamaran de plage, bateau de pêche), n’est pas le seul investissement à prévoir. De nombreux coûts associés à sa possession et à son utilisation sont incontournables. Le prix d’achat est presque aussi variable que la différence entre acheter une vieille voiture d’occasion et opter pour un modèle rare de Ferrari !

En ajoutant les frais comme la préparation du bateau, l’investissement dans les équipements de sécurité, les outils de navigation et les nombreuses options parfois indispensables, on peut estimer à plus de 10% de la valeur du bateau le montant des ajouts quasi immédiats à la somme. Bien sûr, vous pouvez profiter, comme dans l’automobile, d’options offertes ou de promotions chez certains revendeurs et constructeurs. Ensuite, la redevance d’amarrage vient gonfler la note de manière régulière, tout comme l’utilisation du WiFi si vous partez longtemps, et la mise du bateau en hivernage en cas de saison peu propice. Ajoutez à cela les diverses assurances pour le bateau, et vous obtenez une vision d’ensemble de ce qu’il vous coûtera au final.

Faut-il pour autant louer un bateau ? La location est une très bonne option pour une utilisation occasionnelle, vacances à bord (dans ce cas, mieux vaut prendre un équipage avec soi) ou sorties temporaires. Certains ont trouvé une autre solution : se partager l’achat d’un bateau et partir ensemble plusieurs fois par an, afin de diviser les frais d’acquisition et de navigation !

Une autre solution est possible : envisager une utilisation professionnelle de son bateau, en le comptant comme un investissement, et non une dépense. Par exemple, si vous êtes une société qui attache beaucoup d’importance à ses relations avec les clients, vous pouvez acheter un bateau pour pouvoir proposer des promenades en mer (ou sur un lac) à vos clients, puis le mettre en location dans l’année (selon sa taille et son utilisation) pour une utilisation événementielle ou de promenade. Au final, vous obtenez à la fois un outil de retour sur investissement par le biais de vos clients habituels et d’une clientèle externe intéressée par la location de votre bien d’entreprise.

Pensez au leasing bateau, qui contrairement à un crédit « normal », vous permet d’être considéré comme locataire du bateau et non propriétaire tant qu’il n’est pas achevé de payer… c’est un bonus fiscal certes temporaire, mais qui doit être envisagé.